Chercher

Tout ce que vous devez savoir sur les chauffages à gaz : coûts, installation ainsi que les avantages et inconvénients

Quiconque envisage la construction d’une maison doit nécessairement penser à son système de chauffage. Cependant, même ceux qui vivent déjà dans leurs 4 murs ou sont propriétaires d’un objet mit en location devraient occasionnellement considérer le sujet du chauffage. Car au plus tard lorsque votre propre installation a déjà quelques années de services, une modernisation du chauffage peut s’avérer être judicieuse. Les appareils de chauffage âgés peuvent ne pas fonctionner efficacement, ce qui peut engendrer année après année des frais de chauffage plus élevés qu’il n’est nécessaire. Envisager l’achat d’un nouveau système de chauffage peut s'avérer payant. Celui qui s’y attèle n’a que l’embarras du choix parmi les divers systèmes. Si vous caressez l’idée d’installer un système de chauffage à gaz, veuillez lire attentivement cet article où nous avons rassemblé tous les faits intéressants à ce sujet :

Comment fonctionne un système de chauffage à gaz ?

Play Video
Vidéo: Comment fonctionne la technique de condensation ?

Le principe du chauffage au gaz est facile à comprendre : Le gaz est brûlé, la chaleur résultante chauffe l’eau dans la chaudière, qui à son tour, via un circuit de tuyaux, chauffe les radiateurs dans la maison. Ces derniers transmettent la chaleur dans les pièces. L’eau se refroidit en traversant le radiateur, puis retourne vers la chaudière, où elle est à nouveau réchauffée.

Ce principe de base n’a presque pas changé depuis le premier chauffage à gaz - nous insistons sur le mot « presque ». Car au milieu des années 80, une technique ingénieuse est venue améliorer de manière significative l’efficacité des installations de chauffage : la technique de condensation

La technique de condensation exploite la particularité que les produits de combustion transportent également de la chaleur engendrée lors de la combustion. Ainsi, les chaudières à condensation sont jusqu’à 20 % plus efficaces que les anciens systèmes. Pour vous, en tant que propriétaire d’un ancien chauffage à gaz, cela implique : de vérifier impérativement, si votre installation est dotée de la technique de condensation. Si tel n'est pas le cas, un échange de l’installation de chauffage pourrait s'avérer être à moyen terme un soulagement financier, les coûts de chauffage moins élevés compensant l’investissement dans un nouveau système.

Les différents types de combustibles du chauffage à gaz

Le gaz comme combustible de chauffage devient toujours plus populaire en Suisse. En 1990, le gaz n’était la principale source d’énergie de chauffage que pour 9,2% des foyers. Cette valeur a augmenté pour atteindre 20,7% en 2017 et a donc plus que doublé - et la tendance ne cesse d’augmenter (source: bfs.admin.ch). Ce n’est pas surprenant, car les avantages – surtout en comparaison avec le chauffage au mazout leader du marché – sont évidents :

  • Efficacité élevée : grâce à la technique de condensation, le chauffage à gaz exploite pleinement l’énergie du combustible et atteint ainsi des rendements élevés.
  • Combustion propre : le gaz brûle beaucoup plus proprement que le mazout et a donc des effets moins néfastes sur l’environnement.
  • Peu encombrant : pas de citerne à mazout à la cave pour le chauffage au gaz naturel; les appareils à gaz sont peu encombrant et peuvent - selon le modèle - être fixés au mur.
  • Abordable : un chauffage au gaz moderne est étonnamment avantageux à l'achat.

Gaz naturel ou gaz liquide

Vous pouvez exploiter ce chauffage avec du gaz naturel ou liquide. Dans le premier cas, votre système de chauffage est alimenté en gaz naturel par des conduites du réseau de gaz. Si le raccordement de votre maison au réseau de gaz ne s’avère pas possible, vous avez toujours l’option du gaz liquide. Dans ce cas, vous aurez besoin - à l’instar du mazout - d’un réservoir; mais ce dernier ne se situe pas au sous-sol, il peut également être enfoui sous terre dans le jardin.

Vous trouverez un aperçu des combustibles dans notre guide « Le gaz comme source d’énergie »

Le biogaz et les gaz renouvelables

Vous pouvez également exploiter votre chauffage avec du biogaz. Ce dernier est produit lors de la fermentation de la biomasse (par exemple des déchets organiques ou des boues d’épuration) et compte donc parmi les sources d’énergies renouvelables. De plus amples informations sur le thème du biogaz et les gaz renouvelables se trouvent au bout de ce lien : https://gazenergie.ch/

Dans la vidéo de gaz energie, la différence entre le gaz naturel et les gaz renouvelables y est à nouveau clairement expliquée.

Quels types de chauffage au gaz existe-t-il ?

Avant l’achat et l’installation d’un système de chauffage au gaz, vous devez procéder au choix du type de chaudière à condensation à gaz que vous désirez, car il existe essentiellement deux options : le chauffage mural à faible encombrement et les grandes chaudières au sol. Le choix de l’option qui vous convient dépend de la taille de votre maison et des besoins énergétiques qui en résultent.

Le chauffage à gaz mural

Vaillant ecoTEC plus

Le chauffage à gaz mural peut - comme son nom l’indique - être monté sur un mur pour gagner de la place et s’avère être relativement peu coûteux à l'achat. Tous les appareils à gaz muraux doivent être raccordés à la cheminée. Nos appareils à gaz Vaillant sont indépendants de l’air ambiant, ce qui signifie que l’air comburant est aspiré de l’extérieur. Donc, vous n’avez pas besoin de laisser une fenêtre ouverte en permanence au sous-sol. Les chauffages à gaz muraux fonctionnent généralement par modulation, ce qui signifie que leur puissance s’adapte continuellement à la demande de chaleur.

La chaudière au sol

Vaillant ecoVIT

La chaudière au sol a besoin d’espace; vous devez prévoir environ 3 m² pour son placement. L’avantage des chaudières au sol par rapport aux appareils à gaz muraux est leur puissance supérieure, de sorte que cette variante est tout indiquée pour les maisons plurifamiliales ou de grands immeubles commerciaux. Pour une chaudière au sol, vous avez besoin d’un raccordement à la cheminée.

Les coûts d’un chauffage à gaz

Avec l’aide de notre navigateur de produits, vous pouvez calculer le coût approximatif d’un chauffage mural ou au sol. En quelques questions sur votre bien immobilier, le navigateur calcule les coûts d’investissement, les coûts énergétiques annuels et les économies de CO2 possibles.

Les appareils à gaz muraux étant plus faciles à poser, leurs coûts d’installation sont également considérablement plus bas. En comparaison à un chauffage au mazout, les systèmes de chauffage à gaz sont moins chers en termes d’achat et d’installation.

Les coûts d’exploitation dépendent bien sûr beaucoup de la consommation, de la taille des pièces à chauffer, de l’isolation de la maison, du fournisseur de gaz et de quelques autres facteurs variables. Supposons une consommation moyenne de 20’000 kWh pour un ménage de 4 personnes et un prix moyen par kWh de 9.5 centimes, alors le chauffage au gaz vous coûtera environ 1’900 CHF par an ou un peu moins de 160.- CHF par mois.

L’entretien d’un chauffage au gaz est plus simple que celui d’un chauffage au mazout. Cela se reflète également dans le coût de maintenance inférieur, pour lequel vous devez prévoir entre 120 et 200.- CHF.

Les subventions pour un chauffage à gaz

Lors de l'installation d’un nouveau système de chauffage au gaz, vous ne touchez malheureusement pas de subventions : Étant donné que le gaz (à l’exception du biogaz) est un combustible fossile, les chauffages de ce type ne font pas partie de la liste de ceux subventionnables. Bien que l’industrie gazière suisse subventionne la production et l’injection de biogaz dans le réseau gazier, cela ne vous profite pas directement en tant que consommateur.

Mais il existe aussi une bonne nouvelle : car si vous combinez votre nouvelle installation de chauffage au gaz avec une installation à énergie renouvelable - par exemple une pompe à chaleur - vous pouvez profiter de ses programmes de subvention et économiser beaucoup d’argent. En outre, dans quelques cantons suisses, comme celui de Lucerne, le biogaz a été reconnu comme l’une des solutions standard du MoPEC.

Avantages et inconvénients des chauffages à gaz

Le chauffage au gaz est une méthode éprouvée et appréciée pour se chauffer. Les avantages sont évidents : les chauffages à gaz sont sûrs, exigent peu d’entretien et de maintenance, et leur prix d’achat est comparativement faible. Cependant, le gaz est un combustible fossile dont la disponibilité n’est pas infinie; cela rend également l’évolution des prix difficiles à prédire, d’autant plus que la Suisse obtient le gaz de l’étranger (principalement de l’UE, de la Russie et de la Norvège).

Des points de vue protection de l’environnement et émission de substances polluantes, le chauffage au gaz est supérieur au chauffage au mazout, mais est clairement battu dans ce domaine par des systèmes à énergies renouvelables tels que les pompes à chaleur. Globalement, le chauffage au gaz est un système recommandé que vous devriez considérer - si vous songez au nouvel achat d’un système de chauffage

La planification d'un nouveau chauffage à gaz

Si vous avez opté pour le gaz comme source d’énergie de votre système de chauffage, vous devez au préalable prendre une décision fondamentale : chaudière au sol ou appareil mural à gaz. Nous en avons déjà expliqué les différences fondamentales en détail plus haut. Votre choix d’un système au détriment de l’autre devrait être subordonné à votre bien immobilier. Cela dépend de plusieurs facteurs, tels que la taille de la maison ou de l'appartement, ou l'isolation des fenêtres, des murs, du sol et du toit. Votre chauffagiste se fera un plaisir de vous aider à déterminer vos besoins en chaleur et de vous recommander un système approprié. Vous pouvez également utiliser notre sélecteur de produits pour estimer les besoins de chaleur ainsi que la puissance nécessaire du système de chauffage. En outre, des recommandations de produits adaptés vous seront proposées en fonction de vos préférences.

De même, lors de l’installation du nouveau système, vous devriez également travailler avec un installateur expérimenté, de sorte que par la suite tout fonctionne à satisfaction.

Pour l’installation, un emplacement approprié doit d’abord être trouvé. Si vous avez opté pour une chaudière au sol, ce sera généralement au sous-sol. Vous devrez alors lui faire de la place. Avec un appareil mural à gaz, vous êtes beaucoup plus flexible en ce qui concerne l’emplacement, car il est beaucoup moins encombrant.

En principe, un chauffage à gaz convient à tout type de logement, de la maison individuelle ou plurifamiliale à un appartement. Que vous souhaitiez installer le chauffage dans un ancien bâtiment ou une nouvelle construction n’a pas d’importance. Quant à la puissance, et donc au choix du type mural ou au sol, il faut tenir compte de la taille, du type et de l’état énergétique du bâtiment. Nous avons résumé ici ce que vous devriez considérer lors de la rénovation de votre chauffage.

Rénover et remplacer l’ancien système de chauffage à gaz

Si vous avez déjà un système de chauffage à gaz, il vaut la peine d’envisager un assainissement - surtout s'il est âgé. C’est particulièrement vrai si votre ancien système de chauffage n’est pas encore équipé d’une chaudière à condensation. Parce que dans ce cas, vous consommez très probablement beaucoup trop d’énergie pour chauffer, ce qui vous coûte cher. Vous avez choisi d’arrêter l’exploitation de votre ancien appareil à gaz, alors il vous reste en principe deux options : Soit vous remplacez votre ancienne installation par un système de chauffage au gaz à condensation moderne, soit vous décidez de passer immédiatement aux énergies renouvelables, par exemple au moyen d’une pompe à chaleur.

Remplacer le chauffage à gaz

Si votre ancien système de chauffage au gaz ne fonctionne plus ou n’est plus efficace en raison de sa technique dépassée, il est logique de le remplacer par un système de chauffage au gaz moderne à condensation. Le coût du nouveau système de chauffage au gaz peut rapidement s’amortir de lui-même en raison de sa moindre consommation.

Passer à une autre technique de chauffage

Si vous souhaitez renoncer au gaz comme source d’énergie, vous devez d’abord opter pour une technique alternative. Le passage au mazout semble moins sensé; l’achat, l’installation et l’entretien d’une nouvelle chaudière à mazout coûtent très cher; et quant à la protection de l’environnement, vous feriez un pas dans la mauvaise direction avec le mazout. Ce n'est pas sans raison que dans certains pays (comme chez nos voisins autrichiens), il est déjà interdit d’installer de nouveaux systèmes de chauffage au mazout.

Donc, si vous remplacez votre chauffage au gaz, vous devriez choisir une technique davantage promise à un bel avenir. La pompe à chaleur est donc certainement un bon choix. Le nombre de pompes à chaleur a fortement augmenté en Suisse depuis 2000. Près d’un bâtiment sur cinq en est équipé aujourd’hui (source : bfs.admin.ch).

Combiner judicieusement le chauffage au gaz

Si à l’avenir vous souhaitez chauffer d’une manière respectueuse de l’environnement et durable sans renoncer complètement à votre chauffage au gaz, vous pouvez le combiner avec d’autres systèmes :

  • Combiner le chauffage au gaz avec une pompe à chaleur : la combinaison avec une pompe à chaleur air/eau peut être judicieuse, car elle ne peut chauffer une maison entière en hiver que si cette dernière dispose d’une isolation thermique optimale.
  • Combiner le chauffage au gaz avec un ballon d’eau chaude : Avec un ballon d’eau chaude, vous assurez un soutirage plus constant et à plusieurs endroits (par exemple dans plusieurs salles de bains).
  • Combiner le chauffage au gaz avec le solaire : Combiné avec une installation solaire thermique, vous pouvez économiser jusqu’à 50% sur le gaz. Pour ce faire, vous avez besoin de panneaux solaires sur le toit et d’un accumulateur solaire; c’est la seule façon de pouvoir utiliser à tout moment la chaleur solaire collectée pendant la journée.

Entretien et réparation d’un système de chauffage au gaz

Service après-vente Vaillant : 365 jours par an, 24 heures sur 24.

Il y a de bonnes raisons de faire entretenir régulièrement un chauffage à gaz. Comme avec tout dispositif technique complexe, certaines pièces peuvent s’user au fil du temps; dans le pire des cas, cela entraîne une défaillance du système de chauffage. En outre, il y a aussi le problème de sécurité. La combinaison de gaz et de feu présente un certain potentiel de danger. Si vous souhaitez vraiment vous assurer que rien ne se passe ici, vous devriez faire entretenir votre système régulièrement - de préférence une fois par an - par un technicien de service Vaillant. En concluant un contrat de maintenance Vaillant, vous n’aurez plus à vous soucier de quoi que ce soit.

L’entretien d’un chauffage au gaz est moins coûteux que celui au mazout. Tout d'abord, les différentes parties du système sont nettoyées, puis le technicien de service de Vaillant vérifie les électrodes et les remplace si nécessaire. On évite ainsi l’accumulation d’un mélange gazeux dans l’appareil de chauffage. Enfin, l’étanchéité du système de chauffage est vérifiée, car si du gaz s’en échappe, cela peut conduire à des intoxications.

Si le chauffage s’éteint de manière répétée ou s’il tombe en panne de façon permanente, vous ne devez en aucun cas, en tant que profane, dépanner vous-même l’installation; dans certains cas, vous aggraveriez la situation et vous vous mettriez peut-être en danger. Appelez notre service après-vente Vaillant. Ainsi, vous aurez la certitude que votre chauffage sera réparé rapidement et avec compétence.