Chercher

Les pompes à chaleurs eau/eau

  • respectueux de l'environnement
  • efficace
  • éligible

En cette période de changement climatique et de prix élevés d’énergie, les solutions de chauffage à faibles émissions et abordables jouent un rôle de plus en plus prépondérant quand il s’agit d’assainir d’anciens bâtiments ou dans les nouvelles constructions. Lorsque le nouveau système de chauffage s’avère également économe en ressources, prépare de l’eau chaude et refroidit en été, cela semble fantastique. Avec une pompe à chaleur eau/eau, vous disposez d’un tel système. Elle exploite l’énergie géothermique des nappes phréatiques ou, plus rarement, d’autres eaux de surface et se trouve être actuellement le genre de chauffage le plus efficace.

Comment fonctionnent les pompes à chaleur eau/eau ?

Les pompes à chaleur exploitent l’énergie thermique, c'est-à-dire la chaleur contenue dans de l’eau que l’on aurait chauffée par exemple. Dans le cas des pompes à chaleur eau/eau, c’est la chaleur de l’eau souterraine. Cette technique en fait l’un des systèmes de chauffage les plus modernes et respectueux de l’environnement de notre temps.

La pompe à chaleur eau/eau est également la plus efficace des trois types de pompes à chaleur, car la température de l’eau souterraine est plus élevée que celle de la terre ou de l’air. Il en résulte une moindre consommation d’énergie et, partant, d’une baisse des coûts d'exploitation. Selon le tarif et la source d’électricité, vous pouvez chauffer neutre en CO2 avec la pompe à chaleur eau/eau et en combinaison avec un système photovoltaïque, vous ne nécessitez plus d’autant d’électricité de fournisseurs externes.

Comment une pompe à chaleur eau/eau chauffe-t-elle ?

Pour l’exploiter, la pompe à chaleur eau/eau a besoin de deux puits : un premier pour puiser de l’eau souterraine chaude, c’est le puits d'aspiration, et un deuxième pour restituer l’eau refroidie, c’est le puits de refoulement. Les puits doivent être séparés d’une distance minimale afin que l’eau ne puisse pas se mélanger.

Un évaporateur se trouve dans la pompe à chaleur. Il transfère la chaleur de l’eau souterraine à un réfrigérant. La température en est encore une fois augmentée par le travail du compresseur du système. La chaleur ainsi obtenue passe par l’échangeur de chaleur, qui la distribue aux radiateurs ou au chauffage au sol du bâtiment, chauffant ainsi les pièces et le chauffe-eau. Cliquez ici pour la vidéo explicative

La fonction de refroidissement de la pompe à chaleur eau/eau

Avec une pompe à chaleur eau/eau, vous pouvez non seulement chauffer efficacement, mais également préparer de l’eau chaude sanitaire et rafraîchir vos pièces en été. Pour la fonction de refroidissement, le circuit frigorifique est actionné dans l’autre sens : C’est la chaleur du bâtiment qui est absorbée et l’eau souterraine plus froide qui est exploitée pour refroidir. Après cela, elle est évacuée par le puits de refoulement. Dans cette configuration inversée du chauffage, il convient de s’assurer qu’un tel retour d’eau réchauffée dans la nappe phréatique est autorisé. Une alternative consiste en un rafraichissement passif, dans lequel le compresseur n’est pas utilisé. Cette méthode est certes moins efficace, car elle ne permet qu’une baisse de température de l’ordre de 3 degrés au maximum, mais elle est plus économe en énergie.

Pourquoi la pompe à chaleur eau/eau est-elle plus efficace que les autres?

En Suisse, la température des nappes phréatiques est généralement constante et comprise entre 10 et 12 degrés Celsius. La température est encore plus élevée dans des zones densément bâties. Cette température de départ élevée permet à la pompe à chaleur eau/eau de démarrer à un niveau de température plus élevé, économisant ainsi beaucoup d’énergie et de coûts. Pourquoi ? Fondamentalement, chaque degré supplémentaire pour atteindre la température de chauffage souhaitée dans une pièce requiert la consommation d’électricité et provoque ainsi une augmentation des coûts d’exploitation de 2,5 pour cent chacun.

Vous êtes intéressé par une pompe à chaleur eau-eau?

Liste de contrôle de planification

  • Votre propriété se trouve-t-elle dans une zone de protection des eaux ?
  • La qualité de la nappe phréatique répond-elle aux exigences ?
  • Le niveau de la nappe phréatique est-il suffisamment élevé ?
  • Les quantités d’eau disponibles sont-elles suffisantes ?
  • Avez-vous obtenu toutes les autorisations nécessaires ?
  • Disposez-vous d’assez d’espace sur votre parcelle ?

Planification d’une pompe à chaleur eau/eau

  • Votre propriété se trouve-t-elle dans une zone de protection des eaux ?

Avant d’installer une pompe à chaleur eau/eau, vous devez d’abord vous renseigner si vous vous situez dans une zone de protection des eaux souterraines. Si c'est le cas, une installation n'est pas possible et vous devriez prendre en considération les deux autres types de pompes à chaleur - lapompe à chaleur géothermique (sol/eau) et la pompe à chaleur air/eau. Les deux sont également respectueuses de l’environnement et des systèmes de chauffage efficaces, mais pas autant que la pompe à chaleur eau/eau.

  • La qualité de la nappe phréatique répond-elle aux exigences ?

Si votre propriété n'est pas dans une zone de protection des eaux souterraines, d’autres facteurs doivent être clarifiés. Pour l’exploitation de la pompe à chaleur, la teneur en oxygène des eaux souterraines ainsi que la teneur en particules solides comme le manganèse et le fer doivent être aussi faibles que possible. Une trop forte valeur peut entraîner une obstruction (dépôt d’oxyde de fer) du puits et une usure rapide de la pompe. Renseignez-vous auprès de votre distributeur d'eau potable (commune, services industriels, sociétés de distribution d’eau...). En cas de doute, des voisins qui ont déjà un puits peuvent fournir des informations ou alors vous faites effectuer un forage test par une société spécialisée. Si vous disposez déjà d’un puits, vous pouvez faire examiner la qualité de l’eau et vous économisez en générale les frais de forage test.

  • Quelles sont les autorisations nécessaires ?

L’exploitation de la nappe phréatique aux fins de production de chaleur requiert une autorisation ou une concession. Celle-ci est délivrée par diverses autorités ou départements selon les cantons ou communes. Souvent, l’avis d’un expert privé est également requis pour l’obtention d’une concession. Demander toutes les autorisations et concessions à temps, car le traitement peut prendre un ou plusieurs mois selon le canton et le volume de demandes. Renseignez-vous auprès de la société de forage de votre choix sur toutes les autorisations nécessaires pour votre zone résidentielle.

  • Quelle est la hauteur du niveau de la nappe phréatique ?

La profondeur de forage détermine dans quelle mesure la pompe à chaleur est économique. Plus la nappe phréatique est proche de la surface, plus la température de l’eau est élevée. Et plus la température est élevée, plus la pompe à chaleur eau/eau travaille efficacement et économiquement. Il en va de même avec le forage du puits, moins il est profond, plus il sera avantageux. Les profondeurs de forages idéales avoisinent les 15 mètres.

  • L’espace et les quantités d’eau disponibles suffisent-ils ?

Les puits d’aspiration et de refoulement doivent être forés à une distance minimale de 15 mètres, de sorte que l’eau fraîche et l’eau utilisée ne peuvent pas se mélanger. Les puits devraient avoir un diamètre permettant le prélèvement, respectivement le refoulement, en tout temps de la quantité d'eau nécessaire à votre ménage. Il convient également de s’assurer de la disponibilité d’eau en suffisance dans la région pour assurer la pleine performance de la pompe à chaleur. La pompe à chaleur eau/eau en soit ne prend pas plus de place à l’intérieur qu’un grand réfrigérateur. Les pompes à chaleur eau/eau sont silencieuses et n’émettent pas plus de 50 décibels.

Entretien d'une pompe à chaleur eau/eau

Avec une installation professionnelle, les coûts d’entretien de la pompe à chaleur eau/eau sont limités. Toutefois, vous devriez faire contrôler le système tous les deux ans.

Vous êtes intéressé par une pompe à chaleur eau-eau?

Pompes à chaleur eau/eau pour bâtiments anciens et nouvelles constructions

flexoTHERM: Pompe à chaleur eau/eau de Vaillant

La pompe à chaleur eau/eau convient non seulement aux nouvelles maisons individuelles et plurifamiliales, mais aussi aux bâtiments anciens. Idéalement, les pompes à chaleur eau/eau fonctionnent avec le chauffage au sol. La grande surface de ce dernier nécessite une température de départ plus faible qu’avec des radiateurs conventionnels, ce qui augmente encore une fois l’excellente efficacité atteinte avec les radiateurs normaux.

Avantages et limitations des pompes à chaleur eau/eau

Avantages de la pompe à chaleur eau/eauLimitations de la pompe à chaleur eau/eau
  • Écologique en raison de l’utilisation de l’énergie présente dans l’eau souterraine
  • Coûts d’exploitation minimaux
  • Divers programmes d’aides
  • Fonction de chauffage, production d’eau sanitaire et refroidissement
  • Convient pour une exploitation monovalente, cela signifie : Nul besoin d’autres sources d’énergie comme le mazout ou le gaz
  • Rendement élevé également dans des bâtiments anciens
  • Volume sonore d'exploitation très faible
  • Pas d’effet préjudiciable dû aux températures extérieures
  • Soumis à autorisation
  • Coûts d’investissement relativement élevés dus aux forages
  • Forage test et avis d’expert éventuellement requis
  • Installation du système de chauffage relativement complexe

Possibilités de combinaison avec des pompes à chaleur eau/eau

Si vous utilisez la pompe à chaleur eau/eau en combinaison avec une installation photovoltaïque qui fournit l’électricité nécessaire, vous pouvez réduire considérablement vos coûts énergétiques et ainsi chauffer de la manière la plus respectueuse pour l’environnement.

Afin d’assurer une exploitation uniforme et donc plus économique, vous devez toujours combiner votre pompe à chaleur eau/eau avec un accumulateur tampon.

Lors d’hivers particulièrement froids, un poêle de faïence ou une cheminée est également une bonne possibilité supplémentaire de chauffer. Une combinaison avec un autre système de chauffage (mazout ou gaz) n’est pas nécessaire avec cette pompe à chaleur, car son rendement élevé lui permet de couvrir l’ensemble des besoins calorifiques.

Prix et coûts d’une pompe à chaleur eau/eau

Abstraction faite des coûts d’acquisition élevés, qui sont parmi les plus élevés sur le marché, la pompe à chaleur eau/eau est le moyen le plus avantageux de chauffer, de préparer de l’eau chaude sanitaire et de refroidir.

Coût d’acquisition et de raccordement

Les coûts d'acquisition et de raccordement d’une pompe à chaleur eau/eau, y compris autorisations, éventuellement un avis d’expert ainsi que le forage à une profondeur moyenne et la construction des puits requis et l’installation se situent généralement entre 45.000 CHF et 65 000 CHF. De ce montant, environ 30’000 à 40’000 CHF seront consacrés au forage et à la maçonnerie des puits. Étant donné que c’est beaucoup plus cher que d’autres types de chauffage, cela risque dans un premier temps de dissuader les constructeurs. Toutefois, si dans le calcul il est tenu compte des subventions et des faibles coûts d’exploitation et si la contribution majeure à la préservation de notre environnement joue un rôle, l’achat en vaudra la peine.

Coûts de maintenance et d’exploitation

La pompe à chaleur eau/eau n’entraîne que de faibles coûts d’exploitation et de maintenance, car elle est sans entretien et ne nécessite d’électricité que pour le fonctionnement de la pompe de puits et du compresseur. De nombreux fournisseurs d’électricité des différents cantons offrent des prix particulièrement intéressants pour l’exploitation de pompes à chaleur. Cela nécessite toutefois un compteur séparé.

Il n’est pas possible de donner une indication générale des coûts d’exploitation, en l’occurrence des coûts d’électricité, car ces derniers dépendent fortement du prix du kW et du mode d’exploitation du chauffage. Cependant, la pompe à chaleur eau/eau a les coûts d'exploitation globaux les plus bas de tous les systèmes de chauffage.

Subventions d’une pompe à chaleur eau/eau

Il existe plusieurs possibilités de subventions pour les pompes à chaleur eau/eau. En plus des subventions de l’État ou de la commune, les fournisseurs d’électricité offre des tarifs avantageux. En outre, il existe des programmes d’aide aux pompes à chaleur de la part des fournisseurs d’énergie ainsi que des prêts hypothécaires à taux favorable de type éco, durable ou Minergie. Les investissements dans une pompe à chaleur sont en plus généralement déductibles des impôts.

La pompe à chaleur eau/eau doit répondre à un certain nombre d'exigences pour recevoir le soutien de l'État. Celles-ci diffèrent d’un canton à l’autre, mais en règle générale, les exigences suivantes sont requises :

  • Les installations jusqu’à 15 kWh nécessitent d’être certifiées PAC système-module (PACSM).
  • Les installations de plus de 15 kWh nécessitent un certificat de qualité international ou national valable en Suisse et d’une garantie de performance de SuisseEnergie.
  • La pompe à chaleur doit être installée de manière permanente, remplacer des appareils de chauffage électriques ou des chauffages à mazout dûment approuvés et couvrir l’ensemble des besoins calorifique.

Subvention d’État pour la pompe à chaleur eau/eau

Il existe deux subventions d'État : par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) ou par votre canton ou votre commune. Quelles que soient les subventions que vous choisissez, le facteur décisif est de soumettre les demandes de subventions avant le début des travaux, sinon celles-ci ne seront pas accordées !

Le subventionnement par le projet « MyClimate » de l’OFEN est identique pour tous les Suisses. Le remplacement d’un ancien chauffage à mazout ou au gaz par une pompe à chaleur est subventionné par un montant forfaitaire de 2’000 CHF. Les chauffe-eau thermodynamiques pour la préparation d’eau sanitaire sont subventionnés par un montant forfaitaire de 450 CHF via le programme « Effiboiler ». Toutefois, la subvention n’est disponible que jusqu’à épuisement du budget cantonal.

Mais attention ! En profitant de ces subventions, vous renoncerez aux subventions généralement plus élevées des différents cantons ou communes.

Subventions des pompes à chaleur eau/eau par le canton

Le montant de la subvention pour une pompe à chaleur eau/eau diffère de canton en canton. Il passe de 6’000 CHF (p. ex. dans canton de Fribourg) à environ 31’000 CHF (dans le canton de Bâle-Ville). Pour connaître les conditions exactes et les niveaux de subventionnement, veuillez consulter un expert Vaillant ou visiter le site de votre canton ou la vue d'ensemble d'Energiefranken.

Vers votre nouveau chauffage en quelques étapes

Décision au sujet de la source d’énergie et du système de chauffage

Votre partenaire d’installation établit l’offre définitive. C’est avec plaisir que nous vous aidons à trouver le bon installateur.

Une fois votre installation posée par votre partenaire, Vaillant procède à la mise en service du chauffage.

Même la meilleure technique nécessite une maintenance régulière afin de fournir des performances optimales.

Installez maintenant une pompe à chaleur respectueuse du climat

Systèmes de pompe à chaleur Vaillant

Renseignez-vous sur nos produits et découvrez notre sélection de pompes à chaleur modernes.