Chercher
myVAILLANT Demander un offre
Demander un conseil gratuit

Du chauffage au mazout à la pompe à chaleur air/eau split

Que faire lorsque la durée d’exploitation du chauffage au mazout existant, ou du chauffe-eau électrique, touche lentement à sa fin ? C'est précisément cette question que M. Künzle s'est posée.

Demander un conseil
Pompe à chaleur air/eau aroTHERM Split

La situation initiale : Chauffage éprouvé, fiable, mais dépassé

En 2015, M. Künzle a acquis la maison individuelle construite en 1983 à Andwil. Depuis lors, le chauffage au mazout et le chauffe-eau électrique ont fonctionné à satisfaction. Néanmoins, le propriétaire du bien s’est penché en détail sur le sujet : « D’une part, la durée de vie de mon chauffage s'est irrémédiablement rapprochée de sa fin. Et une planification de remplacement est certainement une meilleure approche que de réagir dans l’urgence. D’autre part, la combustion d’énergies fossiles m’a de plus en plus dérangé d’un point de vue écologique. Je voulais apporter une contribution active à la transition énergétique et, dans ce contexte, le chauffage au mazout n'était certainement pas une option à long terme. »

L’idée initiale consistait à équiper la maison d'une installation photovoltaïque et à exploiter, entre autres, une pompe à chaleur air/eau avec l'électricité auto-produite. Mais il en est allé différemment dans un premier temps : Une connaissance de M. Künzle a attiré son attention sur le fait que l’examen global préliminaire de l’état énergétique de son bien immobilier était probablement la voie la plus systématique – et lui a immédiatement proposé d'entrer en contact avec la société Drechsler Energie-Optimierung à Saint-Gall.

D'abord les devoirs...

« Le concept énergétique que Drechsler Energie-Optimierung a développé pour ma maison m'a montré que je dois d'abord faire mes devoirs avant d’envisager un nouveau chauffage. » En effet, l'analyse a montré qu'avec de nouvelles fenêtres et une isolation du plafond entre le sous-sol et le rez-de-chaussée, un potentiel énergétique considérable pourrait être exploité. Pour M. Künzle, il était tout de suite clair que ces deux mesures devaient être mises en œuvre.

Chauffe-eau thermodynamique aroSTOR (à gauche dans l'image)

...et ensuite le nouveau chauffage

Parallèlement à la mise en œuvre de ces mesures visant à accroître l'efficacité énergétique, la planification du nouveau système de chauffage progresse. Comme envisagé à l'origine, une pompe à chaleur air/eau devrait assurer le chauffage de la surface habitable d'environ 200 m2 avec distribution de chaleur par l'intermédiaire du chauffage au sol existant. Pourquoi pas une pompe à chaleur glycol/eau ? « Pour moi », a dit M. Künzle, « c'était une question de budget : Le forage requis pour une pompe à chaleur glycol/eau avec sondes géothermiques aurait probablement été trop coûteux. Et globalement, j’étais un peu circonspect au sujet du forage. »

De plus, il a été démontré qu'une pompe à chaleur air/eau split se prêtait parfaitement à la situation : L'unité extérieure a pu être placée discrètement au-dessus du saut de loup existant, et grâce à l'abandon de la cheminée, toutes les conduites ont pu être installées dans le local de chauffage par un carottage central minimal de la cheminée désaffectée.

Klimamacher AG, la société d’installation en charge, a recommandé en tant que produit l'aroTHERM Split de Vaillant. « Pour moi, la notoriété du fournisseur était un argument important, car j’attendais de ce dernier de la qualité, du sérieux et de la sécurité - et j'ai été entièrement conforté dans mon choix ! »

Quelles autres options de la nouvelle pompe à chaleur utilise-t-il ? M. Künzle : « Le module Internet me semble offrir des possibilités intéressantes, notamment pour la commande à distance du système. Mais je dois toutefois l’examiner plus en détail. Par contre j’ai délibérément fait l’impasse sur la fonction de refroidissement optionnelle. »

Parallèlement à la proposition relative au nouveau chauffage, la société Klimamacher AG a également proposé une solution optimale pour la production d'eau chaude sanitaire à faible consommation d'énergie : À la place du dispositif électrique d'origine, c’est le chauffe-eau thermodynamique aroSTOR de Vaillant qui est mis en service. Il devrait consommer environ trois fois moins d'électricité que son prédécesseur.

Écologie et économie vont de pair

« Il me tenait à cœur d'apporter une contribution positive à mon empreinte carbone avec les mesures d’assainissement et le nouveau chauffage », explique M. Künzle, « même s’il m’en coûte quelque chose » Cependant, le propriétaire a pu vérifier par lui-même que l’écologie ne doit pas simplement coûter plus cher : Son nouveau chauffage a été soutenu par des subventions d’un montant très élevé - M. Künzle parle de 15 à 20% du coût d’acquisition. Pour cela, il faut évidemment respecter les conditions qui y sont liées. C'est pourquoi il est d'autant plus crucial que les appareils Vaillant disposent du certificat PAC système-module.

Le nouveau chauffage en pratique

Tout d'abord, M. Künzle nous fait savoir : « Je suis entièrement satisfait de mon nouveau système et de tout le déroulement de la planification jusqu'à la mise en service. » Bien qu'en exploitation un certain niveau sonore soit perceptible, il n'est aucunement gênant. Et, même si un appareil de chauffage n’est pas une œuvre d’art, il nous dit « je ne peux pas nier une certaine esthétique et une qualité qui peuvent être déterminées au premier coup d’œil, en particulier pour l’unité extérieure », explique le propriétaire.

Il est encore trop tôt pour des déclarations sur la consommation d’énergie, elle devra encore être analysée en détail. « Mais j'ai déjà un bon sentiment », ajoute M. Künzle.

Et après ?

Après l’assainissement réussi et la mise en service du nouveau système de chauffage, la question se pose de savoir si M. Künzle envisage d'autres optimisations. « Je pense que, dans un avenir proche, je vais encore réaliser mon idée de départ concernant l'énergie photovoltaïque », répond-il. Aucune autre mesure structurelle ne serait à entreprendre : La maçonnerie à double coque ne peut plus être isolée et l'isolation du toit est tout à fait suffisante selon le concept énergétique.

Un conseil pour les personnes intéressées ?

« Oui, j’en ai un : », a déclaré M. Künzle, « il vaut la peine, en tout état de cause, de faire appel à des avis d'experts et de s'appuyer sur des spécialistes expérimentés. Et, comme nous l'avons déjà dit, il est assurément juste de compter sur des fabricants de chauffage renommés. »

Chiffres clés de la propriété

  • Type de bâtiment : Maison individuelle
  • Année de construction : 1983
  • Superficie chauffée : env. 200 m2
  • Distribution de chaleur : Chauffage au sol
  • Chauffage précédent : Mazout / chauffe-eau électrique

Appareils installés

Pompe à chaleur air/eau Vaillant aroTHERM Split VWL 75/5

  • Construction split
  • Puissance : 7 kW
  • Température de départ max. à -7 °C : 55 °C
  • Puissance de chauffage/COP avec A2/W35 : 4.5 kW / 3.7
  • Niveau de puissance acoustique en mode silencieux : 50 dB (A)
  • Régulateur multiMATIC avec module Internet VR 920

Chauffe-eau thermodynamique Vaillant aroSTOR VWL B 270/5

  • Capacité 270 l
  • COP 3.61
  • Niveau de puissance acoustique : 49 dB (A)

Comme M. Künzle, vous souhaitez remplacer votre ancien chauffage au mazout par une pompe à chaleur ?

Contactez-nous et nous vous conseillerons sur ce projet !

Cela pourrait également vous intéresser

Assainissement du chauffage au mazout : Échange ou remplacement ?

Votre chauffage au mazout a-t-il plus de 15 ans ? Dans ce cas, il vaut certainement la peine de penser à un assainissement de chauffage.

Systèmes de pompe à chaleur Vaillant

Renseignez-vous sur nos produits et découvrez notre sélection de pompes à chaleur modernes.

Planification du chauffage dans un bâtiment ancien

Obtenez des conseils spécifiques sur la rénovation du chauffage dans les bâtiments anciens.