Chercher
myVAILLANT Demander un offre
Demander un conseil gratuit

Installation d'un nouveau chauffage au sol

Le chauffage au sol est une méthode très ancienne pour chauffer les bâtiments : Déjà chez les Romains de la période antique, ce système était connu sous le nom d'hypocauste. Après le déclin de l’Empire romain, cette technique astucieuse a été oubliée. Ce n'est qu'au cours des années 1970 que le chauffage au sol a de nouveau fait une percée. Dans cet article, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet :

Si vous souhaitez installer un chauffage au sol dans votre maison, alors les informations suivantes vous seront certainement utiles.

Les avantages d'un chauffage au sol

Distribution de chaleur

Le chauffage au sol est un chauffage de surface et, par conséquent, réchauffe uniformément chaque pièce. Votre chauffage par le sol peut même être utilisé pour vous rafraîchir pendant les chaleurs de l'été s'il est relié à une pompe à chaleur appropriée.

Économiser l'énergie

En tant que système de chauffage de surface, le chauffage par le sol nécessite beaucoup moins d'énergie que les radiateurs, car il permet le fonctionnement le plus efficace du système de chauffage en raison de la faible température de départ - ce qui permet d'économiser de l'argent chaque mois.

Esthétique

Les radiateurs laids et encombrants appartiennent au passé. Il en résulte plus d'espace dans les pièces concernées.

Confort

Avoir les « pieds froids » n’est plus qu’un lointain souvenir; même en hiver, vous pouvez marcher pieds nus dans la maison sans avoir les pieds froids.

Ambiance

Les radiateurs créent des courants d'air. Ils dispersent la poussière dans les pièces. C’est une bonne raison pour les personnes allergiques, et les asthmatiques en particulier, de passer à un chauffage au sol.

Les inconvénients d'un chauffage au sol

Coûts

Alors que le chauffage au sol dans la nouvelle construction est à peine plus cher qu'un chauffage classique, la mise à niveau dans les bâtiments anciens ou la modernisation peut s'avérer coûteux

Temps de réactivité

Les chauffages au sol doivent chauffer de grandes surfaces et sont donc lents dans leur réaction. Par conséquent, après un arrêt complet, il peut se passer plusieurs heures avant d’atteindre la température ambiante souhaitée.

Réparation

Les réparations sont rares, mais elles peuvent devenir très coûteuses.

Principe de fonctionnement du chauffage au sol

Le principe de fonctionnement du chauffage au sol est simple : Sous le revêtement de sol, des tuyaux sont répartis afin de conduire de l'eau chaude comprise entre 30 et 40°C. L'eau dissipe la chaleur par ces tuyaux au plancher de la pièce, ce qui permet de maintenir des températures agréables. Le refroidissement de la pièce via le chauffage au sol est naturellement aussi possible : Dans ce cas, c’est de l'eau froide qui passe par les tuyaux sous le sol, ce qui permet d’absorber et de dissiper la chaleur de la pièce. Mais attention : la capacité de refroidissement du chauffage au sol est limitée. Si le sol refroidit trop fortement, de l’eau de condensation se formera sur ce dernier. C'est pourquoi l'humidité de l'air dans les pièces doit être contrôlée.

Comme le chauffage au sol est un système fermé, comme le chauffage « normal », l’eau n’y est remplie qu’une seule fois, et il n’y a donc aucune consommation d’eau.

Les chauffages au sol ne nécessitent pas d'entretien particulier; le premier entretien doit être effectué environ 10 ans après l'installation.

Qualité des tuyaux de chauffage au sol

En Suisse, des tubes composites métalliques sont généralement utilisés comme tuyaux de chauffage au sol. Une fine couche d'aluminium est introduite dans le tube pendant le processus de fabrication. Cela empêche l'oxygène de se diffuser dans l'eau de chauffage et permet d'éviter des dommages dus à la corrosion ou des envasements dans le système à long terme.

Les différents types d'installation des chauffages au sol

Il existe deux alternatives pour le chauffage au sol : La pose humide et la pose à sec. Lors de la pose humide, les tuyaux d'eau sont noyés dans la chape. En cas de pose à sec, les tuyaux sont fixés sur la chape et recouverts d'une couche ou d'une plaque de protection sur laquelle le revêtement de sol est ensuite mis en place.

Le chauffage au sol : installation humide

Cette méthode s'applique aux nouveaux bâtiments ou si vous souhaitez ou devez effectuer une rénovation complète du sol dans un bâtiment existant. Une couche d'isolation est d'abord appliquée sur le fond, sur laquelle les tuyaux d’eau de chauffage sont conduits et à leur tour fixés. La chape est alors coulée. Lorsque celle-ci est sèche, le revêtement de sol souhaité (stratifié, tapis, parquet, etc.) peut être posé.

Le chauffage au sol : installation sèche

L'installation du système sec se prête lors du passage à un chauffage au sol dans des bâtiments existants et de la rénovation de bâtiments anciens. Dans ce cas de figure, les tuyaux d'eau sont posés sur une couche d'isolation. Pour assurer une meilleure répartition de la chaleur, des plaques de dissipation thermiques supplémentaires peuvent être installées. Les tuyaux sont recouverts d'une couche de panneau qui peut être composée de différents matériaux, par exemple du plâtre, du bois ou de la pierre naturelle. Et en dernier, le revêtement de sol souhaité.

Les deux modèles de pose du chauffage au sol

Deux motifs de pose se sont imposés lors du déroulement des tuyaux d'eau : Le motif en méandres, également appelée forme de serpent, et le motif bifilaire ou en spirale.

Le motif en méandres/serpent

Dans cette technique de pose, le tuyau est placé en rangées parallèles. Cette technique est globalement plus simple, mais elle a l'inconvénient de répartir la chaleur de manière plus inégale. En outre, pour les espaces réduits ou de formes défavorables, cette variante de pose est plutôt inappropriée.

La forme bifilaire/spirale

Ici, le tuyau est placé en spirale dans la pièce de l'extérieur vers l'intérieur. Une fois au centre, le tuyau de retour est également renvoyé en spirale. Étant donné que le départ et le retour sont proches l’un de l’autre, une répartition plus uniforme de la chaleur est obtenue dans l'ensemble.

Conditions prérequises pour un chauffage au sol

En fait, un chauffage au sol peut être installé dans n'importe quelle maison ou bâtiment, que ce soit dans une construction ancienne ou nouvelle. Toutefois, chaque variante du chauffage au sol ne convient pas à chaque bâtiment. Il vaut mieux toujours consulter d'abord un professionnel avant de prendre une décision.

Conditions prérequises pour une nouvelle construction

Conditions prérequises pour une construction ancienne

Conditions prérequises pour une nouvelle construction

Conditions prérequises pour une nouvelle construction

Bien que toutes les variantes soient théoriquement possibles dans une nouvelle construction, le chauffage au sol en système humide est naturellement le plus approprié. Ici, les tuyaux de chauffage peuvent déjà être placés pendant la phase de construction. Les travaux ultérieurs, qui coûtent du temps et de l'argent, ne sont plus nécessaires. Tous les choix de revêtement de sol sont permis : parquet, stratifié, carrelage, tapis – tout est possible.

Conditions prérequises pour une construction ancienne

Conditions prérequises pour une construction ancienne

Dans le cas d’une construction ancienne, la pose d'un système de chauffage au sol en système humide serait beaucoup trop complexe et coûteuse. Sauf, si pour d'autres raisons, vous voulez de toute façon assainir complètement les sols de la maison.

C'est pourquoi, dans le cas d'une construction ancienne, la pose d'un système de chauffage au sol en système sec est la plus judicieuse. Toutefois, il convient de noter que la hauteur du sol fini augmente en raison de l'installation; les portes devront éventuellement être raccourcies en conséquence.

Combien coûte une installation de chauffage au sol?

Il est relativement difficile de répondre à cette question, car plusieurs facteurs influent sur ce point : le type de chauffage, la construction nouvelle ou ancienne, la surface chauffée, etc. En principe, on peut s'attendre à environ CHF 165.- par m2 lors de l'installation d'un chauffage classique au sol.

La pompe à chaleur : un complément parfait au chauffage par le sol

Pourquoi la pompe à chaleur est-elle souvent mentionnée en rapport avec le chauffage par le sol ? Tout simplement : les deux technologies fonctionnent très efficacement ensemble. Le chauffage par le sol fait partie des systèmes dits à basse température et ne nécessite pas de températures de départ élevées comme les radiateurs classiques en raison du grand volume d'eau de chauffage. Cependant, une pompe à chaleur est d'autant plus efficace que la différence de température entre la source de chaleur (air, sol, eau) et la température de départ requise est faible. En d'autres termes, plus la valeur du débit est faible, plus les avantages d'une pompe à chaleur entrent en jeu. Par conséquent, la combinaison d'une pompe à chaleur et d'un chauffage par le sol en tant que système de chauffage de surface est très appropriée pour un chauffage économe en énergie.

Vous êtes intéressé par une pompe à chaleur et souhaitez obtenir de plus amples informations ? Pas de problème. Laissez-vous conseiller gratuitement et sans engagement par un expert en chauffage Vaillant.

Demandez des conseils maintenant

Installez maintenant une pompe à chaleur respectueuse du climat

Systèmes de pompe à chaleur Vaillant

Renseignez-vous sur nos produits et découvrez notre sélection de pompes à chaleur modernes.