Chercher

Gaz, mazout et plus : vue d’ensemble des installations de chauffage

L’installation de chauffage dans la maison ou l’appartement nous paraît à ce point une évidence que nous n’y pensons même plus. En été de toute façon pas - mais également en hiver où nous considérons son agréable chaleur pour acquise. Alors qu’il vaut certainement la peine de se pencher sur le système de chauffage. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui planifient la construction d’une maison, parce qu’il y a une grande variété de systèmes de chauffage et que le maître d'ouvrage doit se décider pour l’un d’entre eux. Mais ceux qui possèdent leur propre maison depuis longtemps devraient aussi s’intéresser un peu au sujet des systèmes de chauffage. Car les installations anciennes peuvent engendrer des coûts trop élevés ou ne pas être très respectueuses du climat.

Pour tous ceux qui veulent ou doivent aborder ce sujet en ce moment ou dans un proche avenir, nous souhaitons présenter dans cet article les systèmes de chauffage les plus importants et ainsi aider à donner un aperçu général des nombreuses possibilités.

Le chauffage au gaz

Le chauffage au mazout

La pompe à chaleur

Chauffage électrique

Chauffage solaire thermique

Chauffage à pellets (granulés)

Conclusion

Le chauffage au gaz

Le chauffage au gaz est maintenant largement utilisé, et son fonctionnement s’explique simplement : Le gaz fossile brûle et chauffe de l’eau, celle-ci transmet sa chaleur à l’air de la pièce par les radiateurs ou le chauffage au sol. Le gaz est généralement amené à l’installation par l’intermédiaire d’une conduite.

Les installations modernes de chauffage au gaz, avec des appareils à gaz à condensation, utilisent également la chaleur des fumées et fonctionnent donc beaucoup plus efficacement que les anciennes installations. Un chaudière à gaz se pose au sol ou, dans sa version compacte, s’accroche au mur pour économiser de la place.

La combinaison de gaz et de chaleur crée un sentiment diffus d’anxiété chez de nombreuses personnes : Une telle installation ne peut-elle pas exploser ? Cette peur n’est cependant pas fondée, car tous les systèmes de chauffage au gaz ont une sécurité d’allumage, ce qui leur assure une sécurité optimale.

Le chauffage au mazout : un système de chauffage injustement dénigré

Ici aussi, un combustible fossile - en l'espèce du mazout - est brûlé dans l’installation de chauffage; avec la chaleur qui en résulte de l’eau est chauffée, celle-ci alimente les radiateurs ou le chauffage au sol. Cependant, la différence cruciale avec le gaz est que le carburant n’est pas acheminé dans la maison par une conduite, mais doit être stocké dans une citerne à mazout. Une telle citerne prend évidemment beaucoup de place au sous-sol. Alternativement, la citerne peut également être installée sous terre dans le jardin.

La réputation des chauffages au mazout n’est pas particulièrement bonne car ils sont considérés comme moins respectueux de l’environnement. À tort ! À l’instar des installations de chauffage au gaz, les chauffages modernes au mazout fonctionnent avec des chaudières à condensation et sont donc particulièrement efficaces. De plus, l’installation peut être exploitée avec du bio-mazout. Ici, une teneur de 3 à 10 % du mazout provient de matières premières renouvelables (p. ex. colza ou soja).

Systèmes de chauffage durables : la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un appareil futé : Elle extrait la chaleur du sol, des nappes phréatiques et/ou de l’air et transfert cette chaleur aux radiateurs ou au chauffage au sol à la température désirée. Pour cela, seul un peu d’électricité est nécessaire - mais beaucoup moins que pour le chauffage électrique direct, soit dit en passant. Et en général, la pompe à chaleur est meilleure en termes de compatibilité environnementale. C’est parce que la part d’électricité pour la chaleur produite ne représente que 20% - les 80% restants sont extrait du sol, de l’air et de l’eau.

Les pompes à chaleur ont un prix d’achat relativement élevé; cependant, l’investissement en vaut la peine, car les coûts d’électricité lors de l’exploitation sont faibles. Un autre avantage des pompes à chaleur : En été, vous pouvez simplement inverser leur fonctionnement et avec elle refroidir agréablement les pièces.

La combinaison d’une pompe à chaleur avec une installation photovoltaïque est particulièrement judicieuse. Cette dernière produit de l’électricité à partir de la lumière du soleil, généralement via des panneaux solaires installés sur le toit. Vous pouvez ensuite l’utiliser pour alimenter la pompe à chaleur. Cela vous augmente largement votre autonomie face aux fournisseurs d’énergie externes.

Comment une pompe à chaleur fonctionne exactement et tous ses avantages en un coup d’œil sont expliqués ici.

Chauffage électrique : un système de chauffage suranné ?

L’exploitation d’un système de chauffage complet avec de l’électricité n’est plus dans l'air du temps. Le chauffage électrique a longtemps été considéré comme respectueux de l’environnement parce qu’aucun combustible fossile comme le gaz ou le mazout n’est brûlé, mais ce n’est qu’une demi-vérité. Car bien sûr, la production d’électricité génère aussi des émissions.

En Suisse, environ 5% des ménages sont encore chauffés électriquement, mais actuellement les systèmes de chauffage électrique ne sont plus autorisés dans les maisons et appartements neufs. Parce que le chauffage électrique n’est pas très efficace. Pour la même quantité d’énergie électrique, vous pouvez faire fonctionner 4 à 5 pompes à chaleur.

Chauffage solaire thermique : un système de chauffage respectueux de l’environnement

Un système solaire thermique fonctionne essentiellement comme un système photovoltaïque : Dans les deux systèmes, l’énergie du soleil est captée par des panneaux (généralement sur le toit). La différence : Le système photovoltaïque convertit l’énergie solaire en électricité et le système solaire thermique en chaleur.

Vous trouverez tous les détails d’un système solaire thermique, ici.

Le grand avantage de l’énergie solaire thermique : l’énergie solaire est propre et gratuite. Mais elle a aussi quelques inconvénients : D'une part, l'installation d’un tel système est coûteuse et laborieuse. D’autre part, le rendement solaire en hiver - c’est-à-dire, lorsqu’il y a la plus grande demande de chaleur - est très faible. Bien que la chaleur captée en été puisse être stockée, vous ne pouvez pas compenser parfaitement. Le solaire thermique est donc principalement adapté pour chauffer l’eau sanitaire ou comme systèmes d’appoint.

Chauffage à pellets (granulés)

Les pellets sont habituellement des bâtonnets pressés issus de bois ou de déchets de bois (sciure ou copeaux). Ces pellets sont brûlés dans un système de chauffage idoine et génèrent ainsi de la chaleur. Les pellets comme carburant sont moins chers que le mazout ou le gaz, mais une installation à pellets est assez chère à l’acquisition et il faut beaucoup de temps pour profiter des économies de coûts de chauffage. En outre, il faut tenir compte des coûts d’entretien d’installations à pellets pour l’élimination des cendres et le nettoyage.

Conclusion : Quel doit être le système de chauffage ?

Comme vous pouvez le constater par vous-même, il y a une grande diversité de systèmes de chauffage. Quel est le système de chauffage qui vous convient le plus, dépend de plusieurs facteurs : le prix de l’installation, les coûts d’exploitation, les aspects environnementaux et ainsi de suite. Avec cette contribution, vous avez maintenant un premier aperçu sur ce qui est possible. Nous nous réjouissons de pouvoir vous aider à répondre à vos questions de détails !

Demander un conseil

Cela pourrait également vous intéresser